jeudi 21 Sep 2017
Imprimer

Écrit par Super User. Posted in Politique Familiale

La politique familiale fait l’objet, depuis 2012, de tension entre les français et le Gouvernement. La loi sur le mariage entre personnes de même sexe a fragilisé les repères de modèle familial et les repères de filiation, également mis à mal par l’offensive en faveur de la GPA et de la PMA.

Le Gouvernement a, en outre, fragilisé les familles financièrement, en rabotant successivement les différentes prestations sous couvert d’économie : baisse du plafond du quotient familial, suppression des réductions d’impôt pour frais de scolarité, diminution de la prestation d’accueil du jeune enfant, fiscalisation des majorations de pension accordées aux parents de familles nombreuses.

De plus, pour « moderniser » notre politique familiale, d’autres éléments ont été ajoutés rendant toujours plus difficile la vie des familles et amoindrissant le rôle des parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants : modulation des allocations familiales en fonction des revenus, partage imposé du congé parental, travail du dimanche, restriction du temps partiel, individualisation de l’impôt, ouverture de l’école dès 2 ans, etc.

Les AFC du Maine et Loire sont décidés à ne pas être spectateurs de ces changements ! Nous avons envoyé une lettre (ci dessous) à tous les parlementaires du département, députés et sénateurs, et allons solliciter des entretiens pour promouvoir une politique familiale  d'investissement qui garantit l'avenir pérenne de la société toute entière.

 


Lettre sur la politique familiale : icone pdf


 

Imprimer

Écrit par Super User. Posted in Politique Familiale

La commission des affaires sociales de l'assemblée nationale a remis hier le texte final du projet de loi "de modernisation de notre système de santé". Ce texte sera discuté par nos députés dès mardi prochain, 31 mars.

 

Ce texte qui entend apporter des réponses aux défis que pose notre politique de santé aujourd'hui et pour l'avenir, contient également, aux détours de certains chapitres, des articles mortifères.

 

InfoGraphieGenethiqueIVGIl ré-introduit deux vieux serpents de mer que les gouvernements successifs ont essayer de faire adopter : l'accès à la contraception d'urgence aux jeunes filles sans accord parental préalable (dès le chapitre 1er du titre 1 à l'article 3 !) ainsi que la possibilité pour les sages-femmes de délivrer des IVG médicamenteuses (Titre 3 - chapitre 2 - article 31). La nouveauté est dans la proposition de supprimer le délai de réflexion de sept jours entre les deux consultations lors d'une demande d'IVG (article 17 bis).

 

De plus, ce projet de loi lance officiellement l’expérimentation des salles de shoot (Titre 1 - chapitre 3 - article 9) ou encore leprélèvement automatique des organes d'un défunt, sauf en cas de refus préalable de celui-ci, sans consultation de la famille (article 46 ter) !

Imprimer

Écrit par Super User. Posted in Politique Familiale

Alors que les premiers débats concernant la proposition de loi Fin de vie commencent à l'Assemblée nationale, les AFC interpellent les députés et sénateurs. Issue du rapport Claeys-Léonetti remis en fin d'année dernière, cette propositon de loi formule plusieurs évolutions destinée à répondre aux inquiétudes et à l'angoisse d'un bon nombre de nos contemporains face à la mort.

 

Si elle reprend, dans un souci de consensus, les pistes proposées par les différents rapports remis depuis deux ans sur le sujet, elle traduit aussi une évolution dans l'intention du législateur : non plus seulement soulager, mais aussi dans certains cas accélérer la mort. Elle semble induire l'idée selon laquelle une vie qui s'achèverait dans la souffrance ne serait plus digne d'être vécue.

 

Les AFC du Maine et Loire ont alerté les parlementaires sur le fait qu'un consensus n'est pas l'unanimité et que, face à la souffrance, les Français sont près des deux tiers à préférer le développement des soins palliatifs à la légalisation de l'euthanasie (sondage IFOP pour Ouest-France, décembre 2014).

 

Un courrier allant dans ce sens, accompagné d'une fiche de synthèse sur la question, a été envoyée à l'ensemble des députés du département.

 


 

Notre Lettre AFC aux députés : icone pdf

 

Analyse du projet de loi : icone pdf

 

Fiche proposition AFC Fin de Vie : icone pdf


 

Comprendre le quotient familiale