lundi 20 Nov 2017

Inscription colloque AFC / ICHTUS "Catholique en Action !"

 Pour participer au colloque, inscription obligatoire ci-dessous 

Billetterie Weezevent
Imprimer

Pour limiter la publicité télévisée ciblant nos enfants !

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Le 7 décembre prochain, les sénateurs se prononceront sur une proposition de loi en cours de discussion au Parlement depuis juillet 2015. Ce texte vise à mieux encadrer la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision et à la supprimer pour ces mêmes émissions sur la télévision publique.

Les Associations Familiales Catholiques (AFC), qui travaillent au quotidien aux côtés des familles pour les aider dans leurs tâches éducatives, sont particulièrement attentives à ce que les enfants puissent bénéficier de programmes de qualité et sans que leur soient imposés des messages publicitaires ciblant leur tranche d'âge.

La France compte parmi les pays où les enfants sont les plus exposés à la publicité télévisuelle. En outre, on estime que les 4-14 ans sont particulièrement exposés car ils regardent la télévision 2H09 par jour en moyenne (Médiamétrie). Ils sont seuls devant la télévision le tiers de ce temps (Insee, 2014). Les enfants sont ainsi considérés très tôt, dans leur fonction de consommateurs.

Si la procédure suivie devant les deux chambres a permis d'acter le principe de la suppression sur les chaînes de service public, le dispositif de contrôle à établir sur les chaînes privées n'est pas encore voté.

Le projet soumis au vote du Sénat donnera au CSA le soin d'examiner annuellement le respect de la déontologie par les chaînes et au gouvernement la possibilité d'intervenir par décret pour corriger d'éventuels abus.

La Confédération Nationale des AFC (CNAFC) est agréée association de consommateurs. A ce titre, elle agit dans un domaine important de la vie quotidienne des familles en défendant ses intérêts matériels et en développant des conditions de vie favorables à leur épanouissement.

Aussi, elle défend aujourd'hui résolument cette proposition de loi car :

  • elle devrait permettre aux familles de mieux exercer leur rôle éducatif ;
  • elle concourt à préserver l'enfant d'être considéré trop tôt dans sa fonction de consommateur ;
  • elle instaure une responsabilité accrue de la part des publicitaires, notamment par l'autodiscipline.


Les AFC appellent les sénateurs à voter le 7 décembre prochain ce texte très mesuré et répondant à un  souhait plébiscité par 87 % des français (Sondage IFOP, Septembre 2016).