samedi 23 Sep 2017
Imprimer

NON à la GPA : la mobilisation continue le 21 juin

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Les AFC poursuivent leur mobilisation en soutenant encore les deux propositions de lois visant à maintenir fermement l’interdiction de la GPA en France.

Jeudi 16 juin dernier, lors de l’examen des textes à l’Assemblée Nationale, les AFC ont manifesté et pris la parole devant des milliers de participants, aux cotés des parlementaires et de nombreuses associations déterminées. Cette action a été un succès dans la rue !

 

Les députés voteront ces textes demain mardi 21 juin ; la mobilisation continue !
A Paris, rendez-vous à 12h30, métro Invalides.

 

 --- --- ---

 

« Au commencement, il y a un désir, le désir d’avoir un enfant, d’être père ou d’être mère. Ce désir estnaturel. Et ce désir n’étant pas comblé, y succède la souffranceMais la fin ne justifie pas les moyens !

 

G.P.A., derrière cet acronyme froid se cachent deux réalités sordides :

- La fabrication d’un enfant en vue de son abandon, d’un abandon programmé, comme un bien est commandé, fabriqué, cédé, livré au titre d’un contrat de vente. La vente d’enfants ! La traite d’enfants !

- L’aliénation du corps d’une femme, l’aliénation d’une femme, souvent miséreuse, toujours dans le besoin, pour la satisfaction d’un couple de clients, de riches commanditaires.

Et il est tout de même effrayant qu’en France, dans la patrie des droits de l’Homme, en 2016, nous ayons à manifester pour que cesse une telle pratique qui est, certes, illégale en droit français mais dont on reconnaît pourtant les effets juridiques !

 

En clair, des enfants sont fabriqués par des femmes étrangères, réduites à leur matrice, pour répondre aux commandes de couples acheteurs français qui violent, impunément, la loi française et demandent ensuite la reconnaissance de leur méfait.

 

C’est le règne marchand. Avec son entrée de gamme, l’Indienne, son milieu de gamme, l’Ukrainienne, son haut de gamme, l’Américaine.

 

Enfin, la GPA gratuite étant illusoire, la GPA dite  « éthique » est au fond la même chose qu’un esclavage « éthique » ou une prostitution « éthique » : une expression parfaitement contradictoire !

 

Cette bataille, il nous faut, tous, députés, magistrats, citoyens, de droite ou de gauche, la livrer, sans relâche, pour les enfants et pour les femmes, pour les femmes de tous les pays. 

 

C’est l’honneur des députés de la soutenir et de la voter. »

 

Extrait de l’intervention de Bertrand LIONEL-MARIE, responsable national aux AFC du secteur « Bioéthique », lors de la manifestation à Paris le 16 juin 2016.