jeudi 21 Sep 2017
Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Depuis plus de 25 ans, les Chantiers-Éducation, créés au sein des AFC, soutiennent les parents dans leur mission de premiers et de principaux éducateurs de leurs enfants.

Ouverts à tous, les « Chantiers » sont un temps d’écoute, d’échange et de partage sur les questions éducatives.

En équipe de 6 à 10, les parents se rencontrent une fois par mois pendant l'année scolaire. Les sujets sont variés : les rivalités frères-sœurs, l’articulation vie familiale-vie professionnelle, les écrans, les peurs de nos enfants, la confiance en soi, l’autonomie… Les participants y enrichissent leurs expériences quotidiennes d’éducation et développent leurs compétences à rechercher le Bien pour chaque enfant.

Aujourd’hui, plus de 600 Chantiers-Éducation font leur rentrée en France et à l’étranger. Des Chantiers-Education spécifiques se développent autour du handicap, de la précocité, ou en partenariat avec d’autres associations ou des mairies. Des Chantiers de grands-parents se multiplient.

Rejoindre un Chantier-Education est pour les parents un tremplin pour élargir ses manières d’être et de faire pour éduquer ses enfants.


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Les AFC ont écouté attentivement le discours de politique générale du Premier Ministre à l'Assemblée Nationale hier.

Elles se réjouissent que le Gouvernement affirme sa considération pour la place de la famille dans la société en déclarant que les familles ne doivent pas être considérées comme de "simples variables d'ajustement fiscal" ou encore que "la baisse de la natalité de son côté, réelle depuis deux ans, doit nous alerter".

Pourtant, simultanément, elles constatent le peu de mesures concrètes destinées à conforter son rôle alors mêmes que les familles - et en particulier les familles nombreuses - ont été sévèrement matraquées pendant 4 ans par une fiscalité idéologique : baisses du plafond du quotient familial, mise sous conditions de ressources des allocations familiales… !

Les mesures améliorant le congé maternité et les solutions de garde d'enfant que proposera la Ministre des solidarités et de la santé vont dans le bon sens. 
Elles demeurent néanmoins très insuffisantes pour redonner confiance aux familles et stabiliser leur environnement économique.
Insuffisantes pour rapprocher le taux de natalité du nombre d'enfants souhaité (2,4). Insuffisantes pour traduire au plan politique que "les familles sont de plus en plus diverses, mais leur rôle reste central", et qu'il  faut "aussi reconnaître et soutenir les solidarités familiales affectives et financières".

Les AFC rappellent qu'un enfant, pendant plus de vingt ans, est intégralement à la charge de sa famille qui le loge, le nourrit, l'éduque, l'instruit… Or c'est précisément cet enfant qui assurera la société de demain.

Ce Gouvernement veut rajeunir les cadres, mieux accompagner les entrepreneurs et redonner confiance à la société. 

Qu'il encourage réellement la famille, premier lieu où ces ambitions devront prendre corps !  


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Le Comité Consultatif National d'Éthique (CCNE) a rendu ​hi​er​ un avis consultatif majoritairement favorable à l'ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes. 

Cet avis attendu depuis 2013 et toujours reporté jusqu'ici, compte tenu de la gravité des enjeux, n'a pas fait l'unanimité au sein même du Comité d'Éthique. Plusieurs sages ont émis une opinion divergente. 

En 2011, le Législateur avait considéré la PMA comme une réponse possible à l'infertilité médicale, par définition non choisie et non voulue.

Les AFC estiment dangereux de modifier cet équilibre, pour répondre aux pressions de lobbies qui militent pour un "droit à l'enfant". Des techniques médicales destinées à soigner des pathologies se trouveraient ainsi utilisées pour créer artificiellement une fertilité de convenance.

Les AFC ne peuvent pas non plus admettre les conséquences d'une éventuelle généralisation de la PMA. Celle-ci déboucherait inévitablement sur l'autorisation de la GPA, négation de la dignité de la femme, de la maternité et du droit des enfants à connaître leur père et leur mère. 

Ouvrir la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, c'est  délibérément priver de père un enfant, alors même que de plus en plus de professionnels de l'enfance (pédopsychiatres, services d'adoption...) soulignent l'importance de la place du père et de l'accès aux origines dans la construction de l'enfant. 

Les AFC attendent du Président de la République qu'il ne rouvre pas des débats de société qui ont contribué à la division du pays, à l'heure où toutes les énergies doivent être mobilisées vers la réconciliation, l'amélioration du sort des plus défavorisés et le bien commun. 


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Monsieur Emmanuel Macron a été élu dimanche dernier président de la République.

Le programme du nouveau président dans les domaines de la politique familiale, de l’éducation, du droit de la famille, de la bioéthique… apparait trop souvent ambigu ou dans la continuité du quinquennat qui s’achève.

Les AFC seront en conséquence particulièrement vigilantes sur ces domaines qui concernent au premier chef les familles. Elles solliciteront en ce sens les candidats aux prochaines élections législatives pour les sensibiliser sur les enjeux de tous ces thèmes pour la société française.

Plus que jamais les AFC se mobiliseront pour porter la voix des familles auprès des candidats et des élus !

Fortes de la densité de leurs 300 associations locales en Métropole, Outre-Mer et à l’étranger, les AFC vont s’investir résolument pour établir une relation de proximité avec les candidats et leur dire avec conviction que quand la famille va bien, la France va mieux !


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Dans cette campagne présidentielle de longue haleine, les AFC ont fait entendre avec conviction aux candidats les aspirations et les préoccupations des familles. En retour, les candidats ont dit et précisé aux AFC la place qu’ils donnaient à la famille dans leur projet politique.

Les deux projets soumis dimanche au choix des électeurs révèlent des conceptions très différentes de la société et de la place qu’y tiennent l’homme et la famille. Ils sont à apprécier dans leur ensemble et dans leur cohérence, à la lumière de critères forts de discernement comme la promotion de la famille, le respect de la vie, la liberté d’éducation, la lutte contre les formes modernes d’esclavage (drogue, prostitution,…), la liberté religieuse, le développement d’une économie prospère au service de la personne et du bien commun ou encore la recherche de la paix.

Parce qu’elles croient résolument à l’intelligence et la responsabilité des électeurs, les AFC ont œuvré sans relâche pour permettre à chacun d’avoir la plus grande conscience possible de son choix dimanche prochain. C’est pour cette raison que les AFC ne donnent pas de consigne de vote ; elles ne l’ont d’ailleurs jamais fait car elles représentent les familles auprès de toutes les sensibilités politiques. Cette ambition est plus exigeante et plus féconde qu’un appel partisan, en particulier dans le climat violent de cette fin de campagne.

Notre seul parti, c’est la famille !

Indécis face à ce choix inédit, de nombreux électeurs sont tentés par l'abstention ou le vote blanc. Si l'abstention traduit habituellement un désengagement de la vie publique et un manquement à son devoir citoyen, le vote blanc, même s'il n'est pas comptabilisé aujourd'hui dans les suffrages exprimés, peut signifier clairement l'impossibilité d'adhérer à l'un ou l'autre programme.

Mais surtout, dès lundi prochain, s’annoncent 577 nouveaux enjeux. Dans un paysage politique en pleine recomposition et dans la perspective d’une majorité parlementaire difficile à cerner, la seule certitude aujourd’hui est que l’enjeu des élections législatives est d’autant plus important qu’inédit. Fortes de la densité de leurs 300 associations locales en Métropole, Outre-Mer et à l’étranger, les AFC plus que jamais vont s’investir résolument dans ces débats pour dire avec conviction que quand la famille va bien, la France va mieux !