mercredi 22 Aoû 2018
Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Le 7 décembre prochain, les sénateurs se prononceront sur une proposition de loi en cours de discussion au Parlement depuis juillet 2015. Ce texte vise à mieux encadrer la publicité commerciale dans les programmes jeunesse de la télévision et à la supprimer pour ces mêmes émissions sur la télévision publique.

Les Associations Familiales Catholiques (AFC), qui travaillent au quotidien aux côtés des familles pour les aider dans leurs tâches éducatives, sont particulièrement attentives à ce que les enfants puissent bénéficier de programmes de qualité et sans que leur soient imposés des messages publicitaires ciblant leur tranche d'âge.

La France compte parmi les pays où les enfants sont les plus exposés à la publicité télévisuelle. En outre, on estime que les 4-14 ans sont particulièrement exposés car ils regardent la télévision 2H09 par jour en moyenne (Médiamétrie). Ils sont seuls devant la télévision le tiers de ce temps (Insee, 2014). Les enfants sont ainsi considérés très tôt, dans leur fonction de consommateurs.

Si la procédure suivie devant les deux chambres a permis d'acter le principe de la suppression sur les chaînes de service public, le dispositif de contrôle à établir sur les chaînes privées n'est pas encore voté.

Le projet soumis au vote du Sénat donnera au CSA le soin d'examiner annuellement le respect de la déontologie par les chaînes et au gouvernement la possibilité d'intervenir par décret pour corriger d'éventuels abus.

La Confédération Nationale des AFC (CNAFC) est agréée association de consommateurs. A ce titre, elle agit dans un domaine important de la vie quotidienne des familles en défendant ses intérêts matériels et en développant des conditions de vie favorables à leur épanouissement.

Aussi, elle défend aujourd'hui résolument cette proposition de loi car :

  • elle devrait permettre aux familles de mieux exercer leur rôle éducatif ;
  • elle concourt à préserver l'enfant d'être considéré trop tôt dans sa fonction de consommateur ;
  • elle instaure une responsabilité accrue de la part des publicitaires, notamment par l'autodiscipline.


Les AFC appellent les sénateurs à voter le 7 décembre prochain ce texte très mesuré et répondant à un  souhait plébiscité par 87 % des français (Sondage IFOP, Septembre 2016).  


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Depuis quelques jours fleurissent partout en France des affiches d'une campagne menée par Santé Publique France, l'agence du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, sur la prévention du risque sanitaire lié au "Sexe entre hommes". Les divers supports visuels présentent deux hommes s'enlaçant, et les messages "Coup de foudre, coup d'essai, coup d'un soir", par exemple.

mms img 758110451 1479501609360 mms img722705343 1479501609556 mms img1282470778 1479501609477

Les AFC s'indignent de cette campagne de proximité dont le message contrevient à l'article R 624-2 du Code Pénal, prévoyant que "le fait de diffuser sur la voie publique ou dans des lieux publics des messages contraires à la décence est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe". De fait, ces affiches s'imposent sur le chemin de l'école, sans se soucier de l'appréciation par les parents de la sensibilité des enfants. Et on se voit contraint brusquement à aborder en famille le sujet des pratiques homosexuelles masculines, tant sexuelles que comportementales.

D'autre part, cette campagne donne une image dévalorisante des personnes homosexuelles, qui semblent réduites à des pratiques sexuelles pulsionnelles et instables, et toujours dangereuses.

Mais surtout, la large diffusion de cette campagne de prévention sanitaire ciblée dans l'espace public sera sans doute très inefficace puisqu'elle envoie un message dédié à une population restreinte et parfaitement identifiée, disposant de ses propres relais médiatiques. Une telle approche suggère que la priorité du Gouvernement est en réalité la propagande idéologique.

Les AFC regrettent profondément que la ministre des Affaires Sociales et de la Santé semble avoir cédé, malgré pourtant les réticences de sa propre administration, à certaines pressions dont se prévalent des milieux homosexuels militants.

Les AFC demandent aussi aux maires des communes de France de prendre leurs responsabilités en faisant retirer ces affiches qui troublent et indignent les familles tout en dévalorisant l'image des personnes homosexuelles.


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Les AFC travaillent au quotidien aux côtés des familles pour les aider dans leurs tâches éducatives, mais surtout pour les conforter dans leur capacité à faire leurs propres choix car elles sont capables de mener à bien l'aventure familiale au cœur de la société.

Par ailleurs, au plan local ou national, elles assurent un contact direct et permanent avec les élus de manière à susciter les politiques familiales dont la France a besoin pour que la famille soit reconnue et soutenue et tienne tout sa place de cellule de base de notre société.

Fortes de ces expériences, les AFC publient aujourd'hui leurs propositions politiques dans le contexte des prochaines échéances électorales en France.

En concertation avec des experts reconnus dans leur domaine, ces propositions ont été travaillées collectivement depuis plusieurs mois par un comité d'études et le conseil d'administration de la Confédération nationale.

Elles sont ordonnées autour de sept thèmes : Éthique et écologie de l'Homme, Famille durable, Travail, Politique Familiale, Laïcité, Éducation, Espérance.
Ces propositions constituent le projet politique des AFC dans les domaines concernant la famille.

Elles sont destinées à alimenter la réflexion de toutes les familles, adhérentes ou pas, celle de tous les Français, à qui il revient d'assumer la responsabilité de choisir leurs gouvernants.

Elles servent aussi de support au travail que les AFC ont engagé avec les divers candidats, dont les premiers fruits sont perceptibles, puisque certains candidats reprennent nos propositions ou sont confortés dans leurs convictions.

Porter la voix des familles et éclairer leurs choix. C'est le double défi que les AFC vont relever jusqu'au printemps prochain au niveau national et dans chaque circonscription.

 Éthique et écologie de l'homme  Famille durable Travail Politique familiale  Laïcité   Éducation Espérance 

 

 

Retrouvez dès à présent sur leur site la rubrique « Elections » !

7 fiches thématiques à télécharger.

Une fiche des 17 propositions phares des AFC et un livret  de synthèse sont également à télécharger sur notre page dédiée.


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION AUGMENTÉS POUR LES FAMILLES DE TROIS ENFANTS ET PLUS

Le projet de loi de finances pour 2017 prévoit la suppression de la réduction des droits de succession et de donation pour charges de famille bénéficiant aux héritiers ou donataires ayant au moins trois enfants vivants ou représentés au moment du décès ou de la donation. 

Le PLF prévoit en effet la suppression de l'article 780 du Code général des impôts qui institue une réduction de 610 € par enfant en sus du deuxième pour les transmissions  en ligne directe et de 305 € pour les autres.

Le Gouvernement justifie la suppression de cette  réduction créée en  1981  par le fait "qu'elle  ne profite  structurellement qu'aux patrimoines les plus aisés et que son montant est trop limité pour avoir un effet incitatif réel (pour les donations). "
 

PLUS LE PATRIMOINE EST MODESTE, PLUS L'IMPACT EST IMPORTANT


Contrairement à ce qui est affirmé, l'effet de cette réduction est en réalité d'autant plus élevé que le patrimoine transmis est modeste puisqu'il s'agit, non d'un abattement sur la base imposable, mais d'une réduction des droits dus.


En valeur absolue, cette réduction est d'un montant identique pour tous les contribuables ayant au moins 3 enfants, mais elle est plus élevée en valeur relative pour les familles recevant un patrimoine modeste.


Quant à son montant trop limité, cela est dû au fait qu'il n'a pas été revalorisé depuis le passage à l'euro en 2002, il y donc 14 ans.


Mais le Gouvernement a toute latitude pour relever ce montant, surtout que son coût budgétaire n'est que de 25 millions d'euros !


UN ETAT QUI S'ACHARNE CONTRE LES FAMILLES : DANS QUEL BUT ?


Cette mesure s'inscrit à nouveau dans la lignée des mesures récentes qui ont pénalisé les familles :

  • Pérennisation de la suppression de la demi-part de quotient familial dont bénéficiaient les veufs et veuves ayant élevé des enfants
  • Abaissement par deux fois du plafond du quotient familial ;
  • Mise sous conditions de ressources des allocations familiales ;
  • Imposition de la majoration de retraite dont bénéficient les retraités ayant élevé au moins 3 enfants ;
  • Abaissement des seuils de ressources pour bénéficier de la prestation d'accueil de jeune enfant et réduction de son montant ;
  • Recul de la date de versement de la prime de naissance ;
  • Suppression de la réduction dont bénéficiaient les familles d'au moins 3 enfants sur les frais de cantine scolaire.

Les AFC ne comprennent pas et s'indignent contre l'acharnement de nos gouvernants à pénaliser ainsi les familles, et particulièrement les familles nombreuses alors même que ce sont elles qui assurent le renouvellement des générations et l'équilibre de notre régime de retraite fondé sur la répartition et qui, avec les familles monoparentales,  souffrent du taux de pauvreté le plus élevé !


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Hugo et Lucie - Le cours de la vie 2 une nouvelle web-série des AFC sur l'éducation affective et sexuelle pour les collégiens de 12 à 15 ans. 

 

A la suite de la première série, "Lucas et Léa - Le cours de la vie 1" (près de 100 000 vues), destinée aux parents et à leurs enfants de 7 à 11 ans, les AFC, en partenariat avec le Cler Amour et famille et TeenSTAR, lancent une 2ème saison "Hugo et Lucie" pour parler d'amour et de sexualité aux adolescents (12-15 ans).

 

A travers 7 vidéos, disponibles en accès libre sur Youtube, cette web-série s'adresse auxadolescents confrontés à des interrogations au cours de la période de transformation qui accompagne et suit la puberté et dans un contexte d'hypersexualisation des relations entre les jeunes.


Elle sera aussi utile aux parents pour les aider dans le dialogue avec leurs adolescents.

Pour cette 2ème  saison, Hugo et Lucie, étudiants, explorent leurs années de collège par des flashbacks à travers lesquels ils revivent émois, discussions, mésaventures et bons gags. Des repères éducatifs se mettent en place grâce au recul pris par ces jeunes adultes sur leur adolescence et à la parole des parents.  

 

"C'est quoi la libido", "J'embrasse ou pas ?", "Et mes émotions dans tout ça ?", "L'homme parfait existe-t-il ?", "Grands moments de solitude"... autant de questions que se posent les jeunes ados. 

 

Conçue par des éducateurs à la vie, une conseillère conjugale et familiale et un médecin, cette web-série veut offrir une réponse positive aux adolescents pour les accompagner dans leur construction affective et relationnelle.