dimanche 23 Sep 2018
Imprimer

Pape François : "une famille heureuse parle d’elle-même de l’amour de Dieu"

Écrit par AFC49 on 21 octobre 2015. Posted in Actualité

Le Pape François reçoit les Equipes Notre-Dame - 10 septembre 2015

 Je suis heureux de vous accueillir, chers responsables et conseillers spirituels des Equipes Notre Dame, à l’occasion de votre rassemblement mondial. Cette rencontre que j’ai la joie de vivre avec vous précède de quelques semaines le Synode des Évêques que j’ai voulu réunir à Rome, afin que l’Église se penche avec toujours plus d’attention sur ce que vivent les familles, cellules vitales de nos sociétés et de l’Eglise, et qui se trouvent, comme vous le savez, menacées dans le contexte culturel actuel difficile. Je vous demande à cette occasion, ainsi qu’à tous les couples de vos équipes, de bien vouloir prier avec foi et ferveur, pour les Pères synodaux et pour moi.

Il est évident qu’un mouvement de spiritualité conjugale comme le vôtre trouve toute sa place dans le soin que l’Église veut apporter aux familles, tant par la croissance en maturité des couples qui participent à vos équipes, que par le soutien fraternel apporté aux autres couples auxquels ils sont envoyés.

Je souhaiterais, en effet, insister sur ce rôle missionnaire des Équipes Notre Dame. Chaque couple engagé reçoit beaucoup, certainement, de ce qu’il vit dans son équipe, et sa vie conjugale s’approfondit en se perfectionnant grâce à la spiritualité du mouvement. Mais, après avoir reçu du Christ et de l’Église, le chrétien est irrésistiblement envoyé au dehors pour témoigner et transmettre ce qu’il a reçu. « La nouvelle évangélisation doit impliquer que chaque baptisé soit protagoniste d’une façon nouvelle » (Evangelii gaudium, n. 120). Les couples et les familles chrétiens sont souvent les mieux placés pour annoncer Jésus-Christ aux autres familles, pour les soutenir, les fortifier et les encourager. Ce que vous vivez en couple et en famille – accompagné par le charisme propre de votre mouvement –, cette joie profonde et irremplaçable que le Christ Jésus vous fait expérimenter par sa présence dans vos foyers au milieu des joies et des peines, par le bonheur de la présence de votre conjoint, par la croissance de vos enfants, par la fécondité humaine et spirituelle qu’il vous accorde, tout cela vous avez à en témoigner, à l’annoncer, à le communiquer au dehors pour que d’autres soient, à leur tour, mis sur le chemin.

En premier lieu, j’encourage donc tous les couples à mettre en pratique et à vivre en profondeur, avec constance et persévérance, la spiritualité que suivent les Équipes Notre Dame. Je pense que les « points concrets d’efforts » proposés sont vraiment des aides efficaces qui permettent aux couples de progresser avec assurance dans la vie conjugale sur la voie de l’Évangile. Je pense en particulier à la prière en couple et en famille, belle et nécessaire tradition qui a toujours porté la foi et soutenu l’espérance des chrétiens, malheureusement abandonnée en de nombreuses régions du monde ; je pense aussi au temps de dialogue mensuel proposé entre époux ­– le fameux et exigeant « devoir de s’asseoir » qui va tellement à contre courant des habitudes d’un monde pressé et agité portant à l’individualisme –, moment d’échange vécu dans la vérité sous le regard du Seigneur, qui est un temps précieux d’action de grâce, de pardon, de respect mutuel et d’attention à l’autre ; je pense enfin à la participation fidèle à une vie d’équipe, qui apporte à chacun la richesse de l’enseignement et du partage, ainsi que les secours et le réconfort de l’amitié. Je souligne, au passage, la fécondité réciproque de cette rencontre vécue avec le prêtre accompagnateur. Je vous remercie, chers couples des Équipes Notre Dame, d’être un soutien et un encouragement dans le ministère de vos prêtres qui trouvent toujours, dans le contact avec vos équipes et vos familles, joie sacerdotale, présence fraternelle, équilibre affectif, et paternité spirituelle.

En second lieu, j’invite les couples, fortifiés par la rencontre en équipe, à la mission. Cette mission qui leur est confiée est d’autant plus importante que l’image de la famille – telle que Dieu la veut, composée d’un homme et d’une femme en vue du bien des conjoints ainsi que de la génération et de l’éducation des enfants – est déformée par de puissants projets contraires sous-tendus par des colonisations idéologiques. Bien sûr, vous êtes déjà missionnaires par le rayonnement de votre vie de famille auprès de vos réseaux d’amitié et de relations, et même au-delà. Car une famille heureuse, équilibrée, habitée de la présence de Dieu parle d’elle-même de l’amour de Dieu pour tous les hommes. Mais je vous invite aussi à vous engager, si cela est possible, de manière toujours plus concrète et avec créativité sans cesse renouvelée, dans les activités qui peuvent être organisées pour accueillir former et accompagner dans la foi notamment les jeunes couples, avant comme après le mariage.

Je vous exhorte aussi à continuer de vous faire proches des familles blessées, qui sont si nombreuses aujourd’hui, que ce soit en raison de l’absence de travail, de la pauvreté, d’un problème de santé, d’un deuil, du souci causé par un enfant, du déséquilibre provoqué par un éloignement ou une absence, d’un climat de violence. Il faut oser aller au-devant de ces familles, avec discrétion mais générosité, que ce soit matériellement, humainement ou spirituellement, en ces circonstances où elles se trouvent fragilisées.

Enfin je ne peux qu’encourager les couples des Equipes Notre Dame à être instruments de la miséricorde du Christ et de l’Église envers les personnes dont le mariage a échoué. N’oubliez jamais que votre fidélité conjugale est un don de Dieu, et qu’à chacun de nous, il a aussi été fait miséricorde. Un couple uni et heureux peut comprendre mieux que tout autre, comme de l’intérieur, la blessure et la souffrance que provoquent un abandon, une trahison, une faillite de l’amour. Il importe donc que vous puissiez apporter votre témoignage et votre expérience pour aider les communautés chrétiennes à discerner les situations concrètes de ces personnes, à les accueillir avec leurs blessures, et à les aider à cheminer dans la foi et la vérité, sous le regard du Christ Bon Pasteur, pour prendre leur juste part dans la vie de l’Église. N’oubliez pas non plus la souffrance indicible des enfants qui vivent ces douloureuses situations familiales, vous pouvez beaucoup leur donner.

Chères Équipes Notre Dame, je vous renouvelle ma confiance et mes encouragements. La cause de béatification de votre fondateur, le Père Henri Caffarel est introduite à Rome, je prie pour que l’Esprit Saint éclaire l’Église dans le jugement qu’elle aura un jour à prononcer à ce sujet. Je confie vos couples à la protection de la Vierge Marie et de Saint Joseph, et je vous accorde, de grand cœur, la Bénédiction apostolique.