mercredi 22 Aoû 2018
Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

L'ancienne formule du Lévothyrox est depuis hier disponible en pharmacie, en quantité extrêmement limitée. Ce retour fait suite aux plaintes de près de 10 000 patients recensés souffrant d'effets secondaires indésirables de la nouvelle formule mise en vente depuis 6 mois.


Ce sont en réalité 3 millions de personnes qui souffrent aujourd'hui en France d'un dysfonctionnement de la thyroïde et qui sont donc, elles et leurs familles, préoccupées par les incertitudes liées à leur traitement.


Regroupant près de 30 000 familles, disposant d'un agrément d'Etat pour représenter les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, et membre fondateur de l'UNNASS (France Assos Santé), les AFC sont pleinement conscientes des enjeux liés à la situation.


Elles se montrent en conséquence très attentives à la qualité du suivi qui leur est proposé, à la précision de l'information délivrée, et au climat de confiance indispensable qui doit être rétabli entre les différents acteurs du système de santé, les patients et leurs proches.


Aussi les AFC insistent-elles, avec France Assos Santé, sur la nécessité pour " les agences et institutions concernées de se doter de moyens modernes afin de mieux communiquer auprès des professionnels de santé et des patients " et à "s'engager sur la voie de la co-construction, avec les associations de patients, pour ce qui concerne aussi bien l'anticipation des risques que la communication et l'information, afin d'éviter de voir se répéter les crises sanitaires " (Communiqué de presse de France Assos Santé).


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Evènement

Comme chaque année depuis la canonisation des saints Louis et Zélie Martin, le Sanctuaire d’Alençon organise la Fête des familles. Cette année, elle aura lieu le week-end des 28 et 29 octobre.
 
La session sera animée par le Père Daniel-Ange et présidée par Mgr Jacques Habert, évêque de Séez. Pendant les temps d’enseignements et les carrefours, les enfants (de 1 à 17 ans) seront pris en charge.
 
Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Le projet de loi de financement de la Sécurité de sociale pour 2018 présenté hier par Mme Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, prévoit un nouveau coup de rabot sur la politique familiale.

Il réduit les montants des prestations et remonte aussi les seuils, excluant toujours plus de familles des prestations familiales.

M. Olivier Véran, député de l’Isère et rapporteur général de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, remet même en cause l’universalité des allocations familiales, déjà malmenée par la récente mise sous condition de ressources.
Alors que la branche « famille » de la Sécurité Sociale est excédentaire, il est injuste de continuer à matraquer les familles !

Alors que le taux de fécondité diminue encore en 2016, à 1,93 enfants par femme (INSEE, août 2017), on constate une nouvelle fois le lien fort entre le manque d’ambition de la politique familiale et la démographie française !

Alors que le nombre idéal d’enfants souhaités s’établit à  2,39 (UNAF, février 2017), on constate que les Français n’ont pas autant d’enfants qu’ils le désirent !

La politique familiale exprime la solidarité par laquelle les familles sans enfant s’associent à l’effort consenti par les familles qui accueillent des enfants.

Ce n’est pas en prenant en otage des familles contre d’autres que l’on améliorera la situation des familles monoparentales. Rappelons à ce titre - pour prendre des analyses de terrain (UDAF 77 Observatoires de familles) - que « la rupture conjugale après une période de vie commune (mariage ou vie maritale) concernait 73,7 % des familles monoparentales en 2005 (soit 24.055 familles sur 32.658) avec une progression de 27 % en cinq ans…

Ce gouvernement reste dans la même ligne que les précédents qui ont considérablement dégradé la vie des familles : abaissement par deux fois du plafond du quotient familial ; mise sous conditions de ressources des allocations familiales, imposition de la majoration de retraite dont bénéficient les retraités ayant élevé au moins 3 enfants ; abaissement des seuils de ressources pour bénéficier de la Prestation d’accueil de jeune enfant et réduction de son montant ; recul de la date de versement de la prime de naissance ; diminution de la durée du congé parental… 

Par cette approche il a été demandé 4 milliards d’efforts annuels aux seules familles avec enfants !

Les AFC s’indignent de cet acharnement manifeste de nos gouvernants à pénaliser les familles, qui demeurent pourtant l’un des meilleurs lieux d’investissement pour l’avenir de notre pays.


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Le divorce n’est pas une fatalité

Découvrez 10 mesures politiques simples pour aider les couples à rester ensemble

66 % de divorces depuis presque 40 ans : c’est le constat du naufrage du mariage en France. 

Et les conséquences sont dramatiques pour la société et les familles : drames familiaux, précarisation des conditions de vie, insécurité émotionnelle, coût économique lourd à porter - dont les femmes sont les premières victimes - hausse de l’échec scolaire, 1 million d’enfants « sans domicile fixe » …

La réponse de l’Etat ? 

Fin du divorce pour faute, banalisation du divorce par consentement mutuel, projet de divorce sans juge : sur le papier, il est désormais plus facile de divorcer que de résilier un abonnement téléphonique.

Face à ce constat, la majorité a déjà baissé les bras

Le divorce n’est plus remis en question. Le couple durable est relégué aux réalités d’une autre époque. L’amour dure trois ans et les couples se font et se défont.

Et vous, vous acceptez ça ? 

Le site que nous mettons en ligne veut prouver que le taux de divorce n’est pas une fatalité !

En prenant quelques décisions politiques essentielles, nous pouvons inverser la courbe des divorces et consolider les couples et la famille. Les AFC vous proposent de soutenir 10 mesures politiques simples et concrètes pour construire un environnement qui aide les couples à durer. Soutenez-les dès maintenant en les envoyant à votre député !

C’est maintenant ou jamais.

Arrêtons la casse !

VISITER ET SIGNER
 

Aidez-nous à arrêter la casse
sur les réseaux sociaux

facebook
twitter

Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, annonce ce matin qu’un projet de loi ouvrant la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes sera déposé en 2018 dans le cadre de la révision des lois de bioéthique.

La PMA est aujourd’hui seulement autorisée en cas d’infertilité médicale d’un couple. Les AFC estiment dangereux de modifier cet équilibre pour répondre aux pressions voulant imposer un «droit à l'enfant». Des techniques médicales destinées à soigner des pathologies se trouveraient ainsi utilisées pour créer artificiellement une fertilité de convenance.

Ouvrir la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes, c'est  délibérément priver de père un enfant, alors même que de plus en plus de professionnels de l'enfance (pédopsychiatres, services d'adoption...) soulignent l'importance de la place du père et de l'accès aux origines dans la construction de l'enfant.

Les AFC attendent du Président de la République et du Gouvernement qu'ils ne rouvrent pas inutilement des débats de société, à plus forte raison si les conditions d’une concertation apaisée ne sont pas réunies.


 

Saint du jour

Websérie 1 ! Lucas et Léa

Websérie 2 ! Hugo et Lucie

Websérie 3 ! Manon, Alex et les autres

Qui sont les bénévoles AFC ?

Les catéchèses du Pape François sur la Famille

En préparation du synode des Evèques sur l'Evangile de la famille, le Pape François nous a donnée presque hebdomadairement une catéchèse sur la bonne nouvelle de la famille : le rôle de la mère, la place du père, des enfants, des frères et sœurs, l’attention aux personnes âgées et aux petits enfants… tous les âges sont pris en compte ! Et puis, la complémentarité homme – femme, la relation homme – femme, les fiançailles, le mariage, la communication dans le couple et en famille ainsi que toutes les faiblesses (pauvreté, maladie, décès…)

C'est ici : Les catéchèses du Pape François sur la Famille

"Comme le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes"

La foi ouvre une ‘‘fenêtre’’ à la présence et à l’œuvre de l’Esprit. Elle nous montre que, comme le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes. Quiconque vous donne un verre d’eau en mon nom ne restera pas sans récompense, a dit Jésus (cf. Mc 9, 41). Ces petits gestes sont ceux que nous apprenons à la maison, en famille ; ils se perdent dans toutes les autres choses que nous faisons, cependant ils rendent chaque jour différent. Ce sont les simples choses faites par les mères et les grands-mères, par les pères et les grands-pères, par les enfants.

Pape François : "le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes"

C’est à partir de l’amour que la famille peut manifester l’amour de Dieu

Au terme de la VIIIe Rencontre mondiale des Familles, qui s’est tenue à Philadelphie en septembre 2015, j’ai annoncé que la prochaine rencontre avec les familles catholiques du monde entier aurait lieu à Dublin. Voulant désormais en commencer la préparation, je suis heureux de confirmer qu’elle se déroulera du 21 au 26 août 2018, sur le thème “L’Évangile de la famille, joie pour le monde”. Je voudrais donner quelques indications plus précises sur ce thème et son développement. 

lire la suite...