dimanche 27 Mai 2018
Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Actions_Representations

Le débat organisé par l'Espace de Réflexion Ethique des Pays de la Loire (EREPL) le 30 janvier 2018, salle Daviers à Angers a eu du succès : la salle de 200 personnes était bien remplie.

Thème abordé : "L'Assistance Médicale à la Procréation (A.M.P.) pour tou•te•s? "

Rien que le titre officiel donne déjà à réfléchir avec l'utilisation de la graphie inclusive.

Le docteur Miguel JEAN, responsable de l'EREPL expose le canevas de la soirée : 3 interventions de 10 à 15 minutes chacune, suivies de questions adressées à la salle afin que chacun puisse s'exprimer.

Dans la première intervention du docteur Pascale MAY-PANLOUP, responsable de l'unité fonctionnelle de biologie de la reproduction du CHU d'Angers, nous apprenons suivant quelles techniques et sous quelles conditions se pratiquent actuellement tous les actes d'Aide Médicale à la Procréation. L'exposé est médicalement très complet et très clair quant aux conditions d'accès à ces techniques.

Dans la deuxième intervention, Magali BOUTEILLE-BRIGANT, maître de conférence en droit privé à l'université du Mans, montre que les restrictions légales d'accès à la PMA sont battues en brèche sous l'influence de différents facteurs (modèles familiaux multiples, loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe, pratiques et législations différentes hors des frontières françaises). Conséquences : autorisation de retranscrire en France des actes de naissance d'enfants nés de GPA (Gestation Pour Autrui) à l'étranger, autorisation d'adoption par un couple de femmes d'enfants nés d'IAD (Insémination Artificielle avec Donneur) etc... 

Enfin, Caroline DELAVOUX, du Collectif BAMP! (Blog AMP), présente les buts de cette "Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles" (dénomination officielle) : témoigner, informer sur les différents aspects de l'infertilité ; accompagner les personnes stériles durant leur parcours ; agir pour sensibiliser le grand public, pour améliorer les prises en charges, pour adapter les lois aux réalités des parcours de traitement de l'infertilité.

La seconde partie de la soirée pouvait commencer. Thierry LARDEUX (journaliste à Angers-Télé) était chargé de l'animer. Quatre questions à l'ordre du jour avec, pour commencer, celle de savoir à quel âge maximum il faudrait limiter l'accession à la PMA. Murmures dans la salle ; on n'était visiblement pas venu pour parler de questions techniques de ce type et le sentiment, vite exprimé dès la première intervention, pouvait se résumer à ceci : question sans intérêt si on ne parle pas auparavant de la légitimité de ces techniques et de l'intérêt supérieur de l'enfant. Thierry LARDEUX a eu beau assurer que les prochaines questions aborderaient le sujet et que, "S'il vous-plaît, pouvez-vous répondre à cette première question ?", rien n'y fit. Les trois autres questions étaient, dans l'ordre :

  • La PMA pour une femme seule, qu'en pensez-vous ?
  • La PMA pour un couple de femmes, qu'en pensez-vous ?
  • La GPA, qu'en pensez-vous ?

Admirons, au passage, la progressivité des questions dans la transgression et résumons les réponses. Celles-ci ont, peu ou prou, tourné autour des thèmes suivants :

  • Peut-on volontairement priver un enfant de père ? (PMA pour femmes)
  • Organiser un déracinement : ne marche-t-on pas sur la tête ? (GPA)
  • Si c'est déjà le parcours du combattant pour les couples hétérosexuels stériles, qu'adviendra-t-il si la "demande" croît et que "l'offre" (de gamètes dans les cas avec donneur anonyme) stagne ? Encore une sélection par l'argent ?
  • La PMA "produit" des embryons congelés ; quid de leur avenir ? Quid de l'augmentation du "stock" (l'horrible mot) si ces techniques sont étendues ? Qui dit PMA dit tri d'embryons ; n'est-ce pas déjà de l'eugénisme ?
  • Dans une société qui commence à comprendre l'urgente nécessité de penser "écologique" et à regretter certaines formes de productivisme agricole, que viennent faire des méthodes de procréation repoussant sans cesse les limites des techniques biologiques afin de satisfaire un "droit à l'enfant" ?

Et il y en aurait encore d'autres à citer, toutes plus sensées et alarmées les unes que les autres. Dans certains cas Pascale MAY-PANLOUP ou Magali BOUTEILLE-BRIGANT ont pu intervenir et redire les précautions législatives qui sont actuellement en vigueur concernant les pratiques de la PMA, (le devenir des embryons congelés reste sous la responsabilité des parents qui sont interrogés tous les ans ; pas de manipulation génétique sur les embryons) sans pour autant sembler rassurer leurs interlocuteurs.

La présidente de la ligue LGBT du Maine-et-Loire est intervenue pour invoquer la liberté individuelle et dire aux détracteurs de la PMA et de la GPA qu'ils ne pouvaient pas décider pour les autres. Elle a été écoutée poliment. Car c'est une caractéristique de cette soirée, soulignée par le compte-rendu succinct publié dès le surlendemain, sur le site de l'EREPL : "De très nombreuses personnes ont pris la parole pour exprimer leurs craintes et attentes vis-à-vis de la future loi de bioéthique, leurs convictions et témoignages sur la filiation, la procréation, le couple, l’éducation, la recherche, etc…. Malgré les oppositions parfois très fortes qui ont pu être exprimées, tous les participants ont fait preuve d’une écoute respectueuse qu’il convient de souligner. Plusieurs questions ont évoqué la manière dont ces débats seront pris en compte dans l’écriture de la nouvelle loi. Ce fut l’occasion de préciser qu’une synthèse des débats citoyens sera réalisée par thématique à la fin des états généraux de bioéthique (début avril 2018) et transmise au Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE)." (extrait) Précisons en effet que l'ensemble des débats a été enregistré en vidéo et audio.

Que conclure ?

  • Premièrement que cela m'a réchauffé le cœur de constater que le sens du bien commun est partagé par plus de personnes qu'on veut bien le croire.
  • Deuxièmement que, ne nous voilons pas la face, la lutte pour éviter les catastrophes anthropologiques que sous-tend cette évolution programmée des lois bioéthiques ne fait que commencer.
  • Un espoir cependant : à l'heure où j'écris ces lignes, le même débat, organisé à Nantes, n'a pas encore eu lieu. Cependant, dans son texte de présentation sur le site de l'EREPL, on annonce la présence d'un philosophe et la notion de risque pour les enfants apparaît dans les questions préparatoires. Preuve que la réunion d'Angers a, peut-être, servi à montrer que les seules questions de droit ou de techniques n'étaient pas suffisantes pour cerner la grande complexité du sujet de la transmission de la Vie.

Pour aller plus loin : le livret sur la PMA édité par la Confédération Nationale et la page internet dédiée. 

J.RAY


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Actions_Representations

StLager conf

 

claire de saint lager article

 

 

Claire de Saint Lager est formatrice et écrivain. Elle a fondé Isha Formation dont 'Graine de Femme' est l’un des parcours pour faire rayonner le féminin.

 

 

 


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in AFC

Pour la défense de la vie de sa conception à la mort naturelle, le Dimanche 21 janvier 2018 : Marche Pour La Vie à Paris

image1

  • Départ en car de CHOLET (7h),  SAUMUR (8h) et ANGERS (9h) Retour prévu (Angers),  (Saumur) et  (Cholet).
  • Départ en car de CANDE (7h),  SEGRE (7h30),  Le LION D'ANGERS (7h45),  CHATEAU-NEUF-SUR-SARTHE (8h15) - Retour prévu (Châteauneuf-sur-Sarthe), (Le Lion d'Angers), (Segré) et (Candé).

Vous ne pouvez pas venir, mais vous voulez nous aider ?  Faites un don !

Inscriptions et dons en ligne : https://enmarchepourlavie.lepotcommun.fr/billet/ywr12kc0

Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Actions_Representations

logo min

 

VEILLEE DE PRIERE POUR LA VIE NAISSANTE

SAMEDI 2 Décembre

 

Venons nombreux, petits et grands, seul ou en famille.

A ANGERS : de 17H30 à 18H30 à la Cathédrale - Veillée animée par l’AFC d’Angers et Mère de Miséricorde : Chapelet – Adoration – Vêpres.

A SAUMUR : en l'église Saint Nicolas à 19h - Célébration des 1ères Vêpres du dimanche de l'avent et prière devant le Saint-Sacrement exposé.

A SEGRE : en l'église Saint René en pays segréen avec chapelet et adoration à 20h30. 

A NUAILLE : un temps de prière d’Adoration Eucharistique médité avec des chants en l’église de NUAILLE, de 17h00 à 18h00

Pour plus d'info : https://www.veilleespourlavie.org/veillees-en-france-europe/


Imprimer

Écrit par AFC49. Posted in Communiqué

Depuis plusieurs semaines, à la suite du scandale de la révélation des agressions sexuelles commises par un producteur américain, des campagnes de dénonciation se sont succédées sur les réseaux sociaux. Cela témoigne du comportement inadmissible de certains hommes et de l’impunité dont ils ont pu bénéficier. La libération de la parole ne peut cependant pas se confondre avec la dénonciation nominative publique.

Pour les Associations Familiales Catholiques, l’indignation ni même l’évolution législative ne suffisent devant la banalisation de ce type de comportements prédateurs fortement encouragés par l’intense diffusion de la pornographie qui occupe aujourd’hui un tiers du continent numérique *.

Aussi, les AFC appellent les pouvoirs publics à une prise de conscience pour :

1) développer une véritable éducation affective, relationnelle et sexuelle qui ne soit pas simplement technique et médicale mais qui invite à un égal respect de l’homme et de la femme, à une meilleure connaissance mutuelle, au respect de leurs différences et du corps de l’autre qui n’est pas un objet

2) lutter de manière efficace contre la pornographie en développant des dispositifs qui en réduisent l’accès sur internet, en particulier à destination des mineurs

3) et dans ce but, éclairer les parents et les éducateurs sur la gravité du problème, sur leur responsabilité et les encourager à brider les accès en direction des sites pornographiques des écrans auxquels les enfants peuvent avoir accès

Ces mesures de moyen terme sont seules susceptibles de faire évoluer en profondeur l’hypersexualisation de notre société occidentale qui touche aujourd’hui les limites de sa volonté de « jouir sans entrave ».

Les AFC ont développé depuis 3 ans des webséries ** d’éducation affective et sexuelle pour les jeunes de 7 à 20 ans. Elles sont disponibles pour contribuer par leur expertise à toute réflexion initiée sur ce sujet.

Article sur le site de numerama.com
** Pour une véritable éducation affective, relationnelle et sexuelle : http://www.afc-france.org/webserie/s/manon-alex-3


Saint du jour

Websérie 1 ! Lucas et Léa

Websérie 2 ! Hugo et Lucie

Websérie 3 ! Manon, Alex et les autres

Qui sont les bénévoles AFC ?

Les catéchèses du Pape François sur la Famille

En préparation du synode des Evèques sur l'Evangile de la famille, le Pape François nous a donnée presque hebdomadairement une catéchèse sur la bonne nouvelle de la famille : le rôle de la mère, la place du père, des enfants, des frères et sœurs, l’attention aux personnes âgées et aux petits enfants… tous les âges sont pris en compte ! Et puis, la complémentarité homme – femme, la relation homme – femme, les fiançailles, le mariage, la communication dans le couple et en famille ainsi que toutes les faiblesses (pauvreté, maladie, décès…)

C'est ici : Les catéchèses du Pape François sur la Famille

"Comme le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes"

La foi ouvre une ‘‘fenêtre’’ à la présence et à l’œuvre de l’Esprit. Elle nous montre que, comme le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes. Quiconque vous donne un verre d’eau en mon nom ne restera pas sans récompense, a dit Jésus (cf. Mc 9, 41). Ces petits gestes sont ceux que nous apprenons à la maison, en famille ; ils se perdent dans toutes les autres choses que nous faisons, cependant ils rendent chaque jour différent. Ce sont les simples choses faites par les mères et les grands-mères, par les pères et les grands-pères, par les enfants.

Pape François : "le bonheur, la sainteté est toujours liée à de petits gestes"

C’est à partir de l’amour que la famille peut manifester l’amour de Dieu

Au terme de la VIIIe Rencontre mondiale des Familles, qui s’est tenue à Philadelphie en septembre 2015, j’ai annoncé que la prochaine rencontre avec les familles catholiques du monde entier aurait lieu à Dublin. Voulant désormais en commencer la préparation, je suis heureux de confirmer qu’elle se déroulera du 21 au 26 août 2018, sur le thème “L’Évangile de la famille, joie pour le monde”. Je voudrais donner quelques indications plus précises sur ce thème et son développement. 

lire la suite...